THE BLACK PANTHER EFFECT: Décryptage

THE BLACK PANTHER EFFECT

 

Black Pather est bien plus qu’un film de divertissement qui se regarde comme on regarde un quelconque film à cause des symboles historiques, mythologiques et d’un aspect important traitant de la place de l’Afrique, ou des pays africains, dans le monde passé et actuel. Avant toute chose, et ce pour recadrer les « analyses » parfois hasardeuses et maladroites des « antiistes » noirs américains ou africains, il faut rappeler aux africains du continent, et des diasporas, que ce film est avant tout un film qui parlent aux africains-américains, ceux qui ont été arrachés de la Terre Mère et privés de leur identité, de leur liberté d’être eux-mêmes et de décider de leurs vies pendant près de quatre siècles.

Ce film est une révolution cinématographique pour deux raisons:

Primo, Ryan Coogler, son réalisateur, prouve au mon entier qu’il est possible de faire un film grand public, un Block Buster Americain, avec des personnes noirs prenant quasiment 98% des personnages du film, sans devoir parler de l’esclavage ou du malheur des noirs et de leurs leaders. Il casse ainsi le mythe de l’impossible et ouvre la voie à d’autres qui vont désormais se dire « c’est possible, je vais oser aussi ». Et je ne parle pas que des réalisateurs noirs mais aussi des réalisateurs non noirs. Je pense à un réalisateur comme Luc Besson avec sa grosse maison de production Europa (qui a fait le film « Valérian », très beau visuellement).

Secondo, ce film dit aux afro-américains « votre Terre Mère, c’est l’Afrique! Votre Patrie Ancestrale, c’est l’Afrique ». Ce film est un électro choc dont les effets vont se faire ressentir dans 15 à 20 ans lorsque la jeune génération actuelle des moins de 15 ans va suivre les traces de leurs pères et mères, et sera aidée par des imaginaires afro-optimistes, afro-positifs, afro-futuristes, valorisant l’Excellence Noire. C’est cette génération là, celle de mes enfants, de nos enfants; ce sont eux qui verront la Terre Promise: les Etats-Unis d’Afrique, dont il est question dans mon livre de science fiction KEMETOS LE NOUVEAU PARADIGME.

Pour les adultes, ce film nous renvoie à quatre sujets de réflexion que je vais aborder brièvement mais qui devraient être des sujets de conférence dans les communautés africaines et dans les populations africaines du continent aussi.
1- Les torts de nos Pères/Mères: les décisions cruciales prises par nos aînés, nos pères, nos ancêtres qui ont eu des impactes négatifs, contre-productifs à court ou long terme mais aussi celles qui des années, voire des décennies ou siècles après, commencent à peine à révéler toutes leur importance et puissance. Il est important de nous « reconnecter à nos Ancêtres » en nous plongeant dans leur histoire, leur vécu pour comprendre qui ils étaient, comment et pourquoi ils ont vécus et ce qui les a poussés à prendre les décisions qu’ils ont prises.
2- Le rapport de l’Afrique, ou des pays africains, avec le monde: Savoir ce que nous avons apporté à l’Humanité par notre culture, notre savoir, nos ressources. Savoir si nous avions bien fait de le faire, savoir si nous aurions dû nous renfermer et combattre avec radicalisme toute intrusion sur nos terres par qui que ce soit.
3- La Voix ou Voie de la conscience: Que faire lorsque nous sommes conscients de ce qui a crée une situation conflictuelle par la décision de nos aînés, pères, mères, ancêtres? Doit-on se venger et rendre coup pour coup, voir les ennemis d’hier et leurs descendants comme des ennemis aussi, ou faire preuve de pragmatisme et d’intelligence en nous adaptant, en développant une nouvelle approche des relations avec les autres et une vision de notre société actuelle en retenant les leçons du passée et développant les moyens de répondre à toutes les menaces et ennemis extérieurs ET intérieurs.
4- Servir le Peuple et le Trône ou le Roi et le symbole qu’il représente: cette question est éminemment politique car elle nous renvoit à l’Afrique actuelle. Doit-on servir les institutions et les lois qui en sont les fondations ou le « Roi » et le symbole qu’il représente. L’un semble évoquer un appel au rationnel, l’autre un appel aux sentiments. Les deux peuvent aller de paire ou pas, toute la question est: l’état d’esprit de l’individu qui veut faire ou a déjà fait allégeance à l’un ou l’autre.
Donc ce film a une lecture sur plusieurs niveaux mais surtout ces deux là. Je le recommande à tous sans exception, surtout aux parents ayant des enfants.

L’Histoire retiendra qu’un jour, un jeune enfant, aura vu Black Panther avec ses parents et qu’un jour, devenu adulte, avec le soutien d’autres comme lui de sa génération, il se lèvera, s’engagera avec une conviction panafricaine colossale en politique et donnera naissance aux Etats-Unis d’Afrique rêvé par Marcus Garvey, Nkwamé Krumah et tans d’autres. L’Afro-Futurisme nous permet de voir bien au-delà du délabrement morale, économique, politique, culturel et spirituel de l’Afrique actuelle. Ce film nous rappelle qu’une Autre Afrique est possible. Mais uniquement avec ceux qui auront brisé les chaines dans leurs têtes et préserver leurs enfants de ces dernières.

Comments
  • ileka
    Répondre

    Très bien écrit mon cher ami, à juste titre.

Leave a Comment