PARCE QU’ELLE MERITE PLUS QUE DE LA CONSIDERATION

Une frère activiste a dit lors d’une conférence à laquelle j’ai assisté à Bruxelles sur Malcolm X « Nous avons trop essayer de développer l’Afrique sur une seule jambe seulement. Il serait temps de penser à développer l’Afrique sur l’autre jambes ». Il faisait allusion à une main mise des hommes sur la vie politique, économique, sécuritaire et diplomatique de nos pays d’Afrique pour ne pas dire de notre pays: Zaïre hier et RDC aujourd’hui.
Je me joins à lui pour appeler la jeunesse, mes congénères masculins, à bien vouloir accorder plus de valeur à nos soeurs et leur donner des places de premier plan dans nos organes de décision et de planification. Car la femme a un autre regard sur les choses, elle a souvent une autre approche et sans doute d’autres idées. Il serait bon de puiser dans ce génie féminin.
L’Histoire des peuples noirs nous enseigne de la place qu’ont occupé les femmes noires, des reines, des guerrières, des stratèges, des héroïnes et bien d’autres comme on peut le découvrir dans les expositions de la soeur Natou Sakombi sur les Reines et Héroïnes Noires. Jeunesse de l’Equateur, retournons aux basiques, aux racines de nos identités et intérrogeons l’histoire afin de remettre à la femme noire à sa place d’excellence.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.