KWANZAA 2015: Jour 5, NIA (le but, l’objectif)

« La plus grande gloire dans la vie ne réside pas dans le fait de ne jamais tomber, mais dans celui de se relever à chaque fois que nous tombons » – Madiba (Nelson Mandela)
 
Peu importe les hauts et les bas, nous sommes fait pour aller de l’avant. C’est un conditionnement interieur à l’être humain, celui de repousser ses limites, de ne pas se laisser aller et de tendre toujours vers le mieux. Mais pourquoi se donner autant d’effort? Pourquoi se relever ou plutôt, pourquoi se relève-t-on lorsque tout nous accable, lorsque tuot nous ecrase, lorsqu’absolument tout nous oppresse?
 
La réponse est: le but que nous avons dans la vie, le sens qu’on donne à sa vie, la valeur que l’on donne à sa propre vie, l’importance qu’on donne au fait d’être vivant, d’être encore de ce monde. Tel est la différence entre ceux qui s’abandonnent à la mort et ceux qui s’accrochent à la vie. C’est le but, l’objectif que l’on a.
 
Je ferai une comparaison avec ma propre vie. Mon père, à ma naissance m’a donné le nom spirituel en langue Ngombè « ATA YE MIEKO MOMI », c’est celui (Momi = l’homme) qui ne renonce pas (jusqu’à ce qu’il ai obtenu la solution la plus satisfaisante à un/son problème). C’est une manière d’avoir un but, et pas des moindres. Ce nom à lui tout seul est mon BUT, mon OBJECTIF, celui de en jamais abandonné quand une chose est encore jouable et faisable. Ne jamais me laisser aller lorsque le contexte exige de perseverer, pour moi ou pour ceux qui comptent sur moi.
 
Avoir un but, un objectif c’est donner de la valeur à sa vie, c’est se dire à soi même « prend soin de toi car tu ne dois pas te limiter à vivre aujourd’hui ». Le but c’est çà, prendre soin de soi (et des siens) pour vivre demain et voir ce pourquoi on se bat se réaliser, du moins en avoir la conviction, l’espérance.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.