Ceci n’est qu’une fiction – Partie 2: « Train – Réseaux sociaux – Boulot »

CECI EST UNE FICTION. TOUTE RESSEMBLANCE AVEC DES PERSONNES EXISTANTES OU AYANT EXISTEES SERAIENT PUREMENT FORTUITE ET INVOLONTAIRE. MERCI.

Ouf! Il s’en est fallu de peu qu’on le manque. Heureusement que nous sommes des sportifs dans la famille. Le train est entrain de parcourir la distance qui sépare notre petite banlieu calme, du centre ville où je travaille comme gestionnaire client « Small Business » ou plus simplement les particuliers et PME à la Mansa Invest Bank, c’est à dire les commerçants africains que je dois démarcher pour le convaincre d’ouvrir des comptes dans une banque 100% afro et aussi faire le suivi de ceux ayant déjà des comptes chez nous. C’est un taff que je fais depuis l’ouverture de la banque il y a bientôt deux ans. #BlackMoneyMatters

Sur le siège en face de moi, ma petite Gweha sur son smartphone, sans doute entrain de checker les news et les posts sur les blogs Afro qu’elle gère. Elle est très active dans tout ce qui est mode, coiffure, events et autres trucs de meufs afro! Elle gère un petit magazine en ligne dont les jeunes de seize à vingt cinq ans rafolent. Plus de trente milles followers à leur actif! Merde! Mon émission radio n’en est qu’à huit cents. #LOL. Mais au moins ce sont huit cents personnes… C’est mieux que certaines autres radios dans la communauté, #MDR. De temps en temps, elle demande mon avis sur certaines actualités sur l’Afrique qu’elle voit sur les Facebook et Twitter. Surtout quand ça concerne le pays. Ce cher pays qu’elle n’a connu que le temps de ses deux premières années de vie et que nous avons du quitter suite au coup d’état institutionnel dont le gouvernement a été victime pour voir un type venu de nul part, traficant de bois rares, devenir président par opération du « Saint Esprit » avec le soutien d’une des plus grandes églises protestantes du pays. D’où aussi mon divorce avec ces mouvements religieux. #LesEglisiens

Ma mère est une chrétienne croyante et très pratiquante. Elle est plutôt… Eglise charismatique, un truc entre catholicisme et je ne sais quoi, bref… Elle ne va pas à ces eglises du réveil, ou sommeil, c’est selon. Moi, après avoir longtemps fréquenté une église évangélique durant ma « jeunesse »… J’ai découvert le panafricanisme par accident. Ma soeur était une sacrée emmerdeuse amoureuse des clash sur le net. C’est en prenant sa défense un jour que j’ai découvert un gars qui balançait des arguments pertinents sur l’histoire de l’Afrique en prenant aussi le partie de ma soeur. Depuis, je suis devenu pote avec lui. Il a bien essayé de sortir avec ma soeur mais je lui ai clairement montrer la limite à ne pas franchir et depuis il se tient à carreau de ma petite Ebony Queen. « T’es mon pote alors pas touche à la soeur », le gars avait sentit la menace de ce qui suivrait, je pense. #BadBoy

Mais bon, des fois je me dis que je ne dois pas trop la couver, c’est juste que ma petite Gweha, c’est ma protégée, ma confidente, ma meilleure amie, ma sista. Je me revois toujours la tenant dans la main lorsque nous quittions le pays à la hâte suite aux menaces de mort que recevaient ceux de mon peuple pour avoir été proche ou majoritaire dans le gouvernement précédent. Nous avions pu quitter le pays sains et saufs mais tous les nôtres n’ont pas eu cette chance. Et quand je dis les nôtres, je ne parle pas de la famille ni seulement de notre clan mais de tous ceux qui refusaient de servir un gouvernement d’affairistes et autres seigneurs de guerre devenus des « honorables » par la magie de la cooptation de l’Occident. Cet Occident qui, malheureusement, est aussi le lieu où nous trouvons refuge la plupart du temps. Tu parles d’un dilèmne… #ToStayHereOrNot

  • Putain! 69 morts!!! s’exclame ma soeur.
  • Quoi?
  • La force d’interposition de l’ONU a bombardé une localité au pays où ils pensaient qu’ils y avaient des rebelles rélacitrants mais les frappes ont touché des villages, bilan 69 morts!
  • Ils diront qu’il s’agit d’une erreur et qu’ils sont désolés comme d’habitude en nous servant leur « excuses » de mécrants imbéciles à deux balles. Mais personne ici ne va pleurer nos morts. Il n’y aura pas de #JeSuis pour les nôtres…
  • Tu vas en parler à la radio ce soir, j’espère?
  • D’office! Fatou va surement mettre ça dans les sujets à traiter… Tiens en parlant de la louve, je viens de recevoir un mail avec les sujets du jour. C’est moi qui vais aborder les actus du jour du continent.

Alors, à mon tour, je rentre sur Facebook et Twitter et je me mets à publier, relayer, commenter les news du jour en donnant aux gens RDV ce soir pour suivre notre émission radio afin de réagir et de se préparer à une manif devant la représantation de l’ONU ici et un peu partout où des frères et soeurs activistes peuvent se mobiliser. Les réactions sont sévères, parfois extrèmes, vis à vis de l’ONU et du gouvernement local qui semble ne pas prendre cette histoire pour ce qu’elle est: un crime, un massacre, au sérieux. #FuckUN

Le train va bientôt arriver à destination, il y a deux gares avant celle où je descend. Nous entrons dans la première, c’est celle où ma soeur descend. On échange vite fait quelques paroles puis on se fait la bise et elle descend, avec bien plus de grâce qu’elle n’était montée tout à l’heure. Fallait bien qu’elle assume son image de #AfricanQueen quand elle est en public, les yeux toujours sur son smartphone manquant parfois de rentrer dans d’autres naveteurs qui descendent aussi du train. C’est bien ça ma folle de soeur, ma Gweha d’amour. #MyBlood

Le train redémarre quelques secondes après, deux stations plus loin, je descend à mon tour. C’est le centre-ville, du moins son quartier administratif, plein de bureaux, de commerces, de restaurants, de café, cinéma et autres tas de trucs machins choses  chouette comme on peut en voir dans les grands centres d’affaires. La Mansa Invest Bank se trouve dans un coin sympa, légèrement à l’écart du centre, elle fait face à un immense parc et est entourée d’une école maternelle ainsi que de divers petits commerces et d’une station de métro qui mène droit vers le quartier afro de la ville. #ILoveMyJob

Je marche vers mon taff, mes écouteurs dans les oreilles. Je me passe de la musique « motivante » quand je suis un peu Down, du bon hip hop afro ou de la zik tranquille, soul jazz ou traditionnelle quand je me sens Up. Je chope quelques patisseries chez le commerçant africain du coin, ainsi qu’un café éthiopien. Je prend toujours beaucoup de patisseries car, comme vous allez vous en rendre compte, mes collegues sont du genre « envahissants » quand il s’agit de bouffe. Alalala, encore un stéréotype africain qui a la peau dure. #MangeurCommeJamain

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.