Ce 11 Novembre 2013: Commémoration anciens combattants congolais

A CES VAILLANTS CONGOLAIS QUI ONT CHANGÉ LE COURS DE L’HISTOIRE DE LA BELGIQUE ET DU MONDE! 

11 novembre: Quid de la Force Publique du Congo-Belge?

Dans son livre Loopgraven in Afrika (1914-1918), (édition Epo, 2013), Lucas Catherine écrit à propos de la Première Guerre mondiale : « Pour la Belgique, cette guerre se révéla d’une grande importance. Grâce aux soldats congolais, le pays fit le gain de deux nouvelles colonies: le Ruanda et l’Urundi ainsi que les Landkreisen Eupen et Malmédy, anciens territoires allemands. En effet, la Grande Guerre ne se joua pas seulement aux abords de la Somme ou de l’Yser, mais aussi en Afrique. « 

Dans son introduction au Recueil d’études Le Congo belge durant la Seconde Guerre mondiale (Belgique, Académie Royale des Sciences d’Outre-Mer, 1983), Jean Stengers écrit: « Pour le gouvernement belge de Londres, et par conséquent pour la Belgique elle-même, le Congo a constitué, faut-il le dire, un atout formidable… D’une manière générale, le poids de la Belgique dans la guerre a été très largement le poids du Congo ».

Chaque 11 novembre, la Belgique ainsi que plusieurs pays occidentaux commémorent l’armistice en rendant hommage aux morts tombés pour défendre leur patrie lors de la Première Guerre mondiale en 1914/18.

A Schaerbeek, Square Riga, un monument est érigé en mémoire des troupes des campagnes d’Afrique avec l’effigie d’un soldat de la Force Publique du Congo-Belge.

Tous les 11 novembre, la diaspora congolaise se réunit en ce lieu pour rendre hommage aux anciens combattants congolais qui avaient accepté l’ultime sacrifice pour que la Belgique et le monde demeurent libres. Le Congo s’était engagée dans la guerre totale jusqu’à la libération.
Cette année, à la veille des festivités de la commémoration du Centenaire de la guerre 1914-1918, la Communauté congolaise de Belgique va pour la quatrième année consécutive respecter cette noble tradition et prévoit d’organiser une grande conférence animée par des intervenants de référence.

« Oublier c’est trahir »! (Marechal FOCH)

Faut-il le rappeler? Alors que la Belgique était totalement envahie en 1914/18, puis soumise à l’horreur et entièrement occupée en 1940/45, avec un gouvernement en exil à Londres, les congolais participèrent malgré eux à des campagnes héroïques pour défendre la Belgique, la France, l’Angleterre contre les nazis et les fascistes. Des milliers de militaires congolais, accompagnés de porteurs (hommes et femmes), intervinrent sur plusieurs fronts: Rwanda, Burundi, Cameroun, Tanganyika, Rhodésie, Abyssinie, Afrique de l’Ouest, Egypte, Madagascar, Moyen Orient où la Force Publique devint le 1st Belgian Congo Brigade Group, Asie (Birmanie, Inde) et Belgique (Volontaires congolais de la bataille de l’Yser-Namur-Liège).

Pierre Ryckmans, ancien gouverneur du Congo-Belge, écrira :  » Grâce à eux le drapeau belge n’a cessé de flotter fièrement à côté des drapeaux alliés sur les rivages étrangers »

Très engagée et pleine de bravoure, la Force Publique du Congo-Belge, a remporté des victoires mémorables en Afrique:

  • Yaoundé(14-18): brillante victoire sur le siège de l’Etat Major allemand et résidence du Gouverneur allemand.
  • Tabora(14-18): centre de résistance allemande tombe entre les mains de la Force Publique. Les allemands sont faits prisonniers et des alliés internés sont libérés.
  • Mahenge(14-18): le chef allemand von Lettow se rend aux autorités alors que les troupes allemandes se réfugient au Mozambique abandonnant un gros butin de guerre.
  • Saïo(40-45):15.000 Italiens sont faits prisonniers dont 9 généraux parmi lesquels Amedée II Duc d’Aoste, gouverneur général de l’Afrique orientale italienne et vice-roi d’Éthiopie et le Général Graziani. Première victoire des alliés  sur l’ennemi, ici les forces de l’Axe, accompagnée d’une prise d’un gros butin de guerre!

« Victoires qui apportaient une lueur d’espoir à la terre plongée dans les ténèbres, remontant le moral des soldats sur les fronts et qui ajoutaient à l’histoire militaire de la Belgique des pages de gloire et d’héroïsme! «  (Congo Belge et Ruanda-Urundi, Géographie et notice historique, 18ème édition revue et augmentée de « Notre colonie », Ed Universelle S.A.)

D’une guerre à l’autre, l’héroïsme n’a pas de couleur même fait pour le même drapeau (Colonel Guy Overlack)

Pourtant, la Belgique évite systématiquement de parler de cet aspect de l’Histoire en ne mettant en lumière que le rôle des belgo-belges, des alliés européens et américains, minimisant ainsi l’importance de la participation des milliers de congolais qui se sont battus avec héroïsme pour défendre une cause qui n’était pas à priori la leur, payant quasi « l’impôt du sang« .

A l’heure où les commémorations du centenaire de la Grande Guerre se mettent en place, nous constatons avec regret qu’aucun gouvernement belge ne fait mention de la participation héroïque de la Force Publique du Congo-Belge!

Luttons ensemble contre l’oubli en cultivant des liens d’amitié et de solidarité

Dans le cadre du devoir de mémoire, Bakushinta et le COC vous convient à rendre hommage à la Force Publique du Congo-Belge ce lundi 11 novembre 2013 à partir de 14h30 au Square Riga (croisement des avenues Huart Hamoir et Eugène Demolder Direction par la STIB : Tram 55, Arrêt Helmet, derrière l’église Ste Famille) sur la commune de Schaerbeek,

Cette commémoration est organisée en deux temps à savoir:

Accueil, Discours-Hommage et dépôt de fleurs sur le monument du Square Riga à partir de 14h30;

Une conférence traitant de notre démarche suivra à 16h : le lieu et le programme de la Conférence seront communiqués prochainement

Prévoir entre 5,00 et 10,00€ pour la collation qui clôtura la manifestation.

Contact: Anne Georgine DIBUA: 0477 534 872 – Joseph MBUNGU: 0484 599 752

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.