Après les viols des femmes maintenant le viol de l’écosystème du parc de Virunga

Sauvegarder l’écosystème du Parc de Virunga c’est avant tout sauvegarder le peu de respect qui reste à l’être humain de la nature luxuriante qui lui a été donné et qui pendant des millénaires l’a nourrit, protégé et outillé.

Les besoins en énergie sont une chose, le respect de la Nature en est une autre bien plus important que la consommation d’une énergie fossile qui en quelques décennies ou tout au plus un siècle ou deux va s’épuiser en laissant derrière lui une catastrophe qui ne dit pas son nom et dont les acteurs du secteur pétrolier mais surtout les CONSOMMATEURS (cad vous et moi) ne cherchent pas trop à s’en inquiéter sauf de temps en temps par des sursauts brefs et sporadiques de conscience.

Il faut trouver un juste milieu et ce juste milieu pourrait être une exploitation du pétrole qui e verra pas le déplacement, des gorilles de leur milieu naturel ainsi que des forages apparents et visible DANS le parc. Celui qui veut le pétrole sous le parc de Virunga devra y mettre le prix et faire en sorte que RIEN ne perturbe l’état actuel des animaux et des humains vivants sur place ou dans sa périphérie.

Mais pour atteindre un tel objectif, il faut une élite politique dévouée à la défense des intérêts SUPRÊME de la Nation. chose que nous n’avons pas. Car lorsque pour des choses aussi grave que les violences sexuelles contre les femmes mais aussi les enfants ET les hommes, comment attendre de cette élite de ventocrates une quelconque considération et actions courageuses face aux lobbys et exploitants pétroliers?

Il faut préserver le Parc de Virunga, il faut sauvegarder son écosystème, il faut respecter la nature, il faut savoir dire NON aux braconniers des ressources humaines, prédateurs en costume cravate.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.