Analyse: Patrick Mbeko sur le génocide rwandais et la géopolitique africaine

41lYzFY5JiL._SL500_AA300_Entretien du frère Patrick Mbeko, qui fut un des intervenants de la dernière édition du Campus Congo que j’organise régulièrement. Il est auteur canadien d’origine congolaise et spécialiste de la géopolitique de l’Afrique. Il est auteur de plusieurs livres d’analyse pointant surtout du doigt la connivence *rwando-nord américain (USA et Canada) dans les crimes et pillages qui se passent dans l’ex-Zaïre. Il est nécessaire de passer à une analyse froide, scientifique en mettant les faits sur la table à la lumière de plusieurs documents confidentiels du Département d’Etat américain et autres.

A côté de cela, il propose une analyse plus que pertinente sur la situation géopolitique de l’Afrique en générale aussi. Patrick Mbeko est un penseur, un producteur d’idée, un puits de connaissance dont nous, congolais mais aussi africains, devrions tirer partie pour nous départir de cette soumission à un paradigme euro-centrée qui maintient dans l’aliénation des générations entières d’Africains incapable de se passer du raisonnement du « Maitre ». Il nous faut faire en sorte de démystifier ces prédateurs pompiers-pyromanes dans le monde donneurs de leçons en matière de Droit de l’Homme, Démocratie et bonne gouvernance.

Et je tiens à faire savoir, information venant de la bouche même du premier concerné, que son film a été censuré, donc retiré des canaux diffusion à cause de son contenu dérangeant qui a eu le malheur de critiquer « ceux dont on ne cite pas le nom » au risque d’être qualifié d’antisémite.

Et lorsque j’entend des activistes panafricains louer le « courage » de Paul Kagamé de s’être opposer à la France, je me dis qu’il y en a beaucoup qui n’ont aucune idée des vraies enjeux et des vrais personnes qui sont à la manette et aux manœuvres en Afrique.

(*) lorsque l’on parle du Rwanda, il s’agit bien entendu du système totalitaire mono-ethnique dont Paul Kagamé est le chef.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.