Affaire Damso & Sexisme: une grosse tempête belge dans un verre de Jupiler

Il est plus que temps que l’on recadre le débat et que l’on pointe les vrais responsables de cette pseudo affaire, de ce pseudo scandale qui existe la sphère féministe belgo-belge. Il faut que des voix se fassent entendre sans crainte de représailles ni de déferlement d’accusation de misogynie ou sexiste pour dire ce qui doit être dit, sans détour et sans langue de bois. Je me permet alors d’écrire cet article pour vous montrer à quel point les gens sont ridicules dans ce pays, oui ce pays la Belgique. Et j’entend par là les responsables institutionnels qui ont fait de l’artiste rappeur Damso « celui par qui le scandale est arrivé ».
 
1- LE CHOIX
En choisissant Damso, un artiste rap que je n’écoute pas pourquoi je suis un grand fan de rap mais pas celui là, pas ce type là, qu’avait ces « gens » derrière la tête? On veut nous faire croire qu’ils n’avaient pas au préalable écouté, s’étaient informés sur sa musique? Connaissez-vous au moins le nom de LA personne qui a proposé Damso pour créer l’hymne des Diables Rouges (équipe de foot belge)? Non, vous ne le connaissez pas, et moi non plus! Mais c’est à Damso qu’on veut faire porter SEUL le poids du scandale en traînant son nom dans la boue. Non, je ne suis pas d’accord.
 
2- LE SEUL RAPPEUR BELGE TALENTEUX?
Damso est-il le seul artiste rap belge qui puisse faire cet hymne des diables rouges? La Réponse est NON. Et ici aussi le problème est purement belgo-belge. Un petit petit avec une minuscule scène hip hop où l’on n’a d’yeux que pour celui qui est en vogue. Même si c’est un gros con, je ne dis pas que Damso l’est, loin de là, et bien, ils auraient été choisir ce gros con là. Oui, c’est comme ça en Belgique. Connaissez-vous G.A.N? OUI? NON?Alors vous m’excuserez mais si l’Union Belge de Foot a su entendre parler de Damso, elle aurait pu entendre parler de G.A.N et de BALOJI qui sur un plan qualitatif (belles tournures de phrases, jeux de mots et sous-entendus) est au-dessus de la mêlée dans le rap belge. Pour vous dire à quel point ce pays n’est pas seulment un pays des petites mentalités mais aussi des petits cerveaux quand il s’agit de la recherche de la qualité dans les communautés »autres ».
 
3- LES FEMINISTES
les Féministes… Perso, j’ai parfois l’impression que ça devient surtout du Lobbyisme au sens propre du terme qu’une lutte militante. du lobbying pour imposer son point de vue que d’aller dans le débat, en profondeur, pour comprendre le pourquoi de  certaines choses et paroles que de crier au loup comme l’ont fait ces lobbys dernièrement. Bref, je passe.
 
4- ARRETEZ VOS C*NNERIES, MERDE!
Je ne crois pas, alors VRAIMENT PAS que Damso soit un sexiste ou un misogyne. Désolé mais ce sont juste des foutaises et des prétextes que l’on met en avant. Si vous voulez en avoir le coeur net, aller poser la question AUX FEMMES de sa vie: sa mère, ses sœurs, ses cousines, ses tantes, ses amies, ses ex-copines, ses ex-collegues de boulot, ses fans au féminin, aux artistes féminines de la scène rap/Hip Hop belge etc… Là vous saurez, sur base de LEURS témoignages si il est sexiste ou pas. Autrement, vous faites fausse route et c’est le plantage dans le décor qui vous attend.
 
5- PETIT PAYS, GROS (FAUX) PROBLEMES
Oui car ce pseudo scandale sur Damso est pour moi une stupide histoire belge de plus qui ne vaut pas la peine d’avoir autant de couverture médiatique. C’est comme sortir un verset biblique ou coranique hors de son contexte, et s’en servir comme prétexte pour vilipender une personne qui, de sa propre initiative ne serait JAMAIS venu quémander de faire l’hymne de votre équipe de foot. Il en va de même des morceaux de texte de chanson qu’on tire de leur contexte général (sujet de la chanson) pour nous présenter les choses comme on aimerait qu’on la voit… on appelle ça aussi de la manipulation.
Alors j’ose espérer que ces dames et demoiselles féministes sont heureuses de leur »grande victoire » sur le méchant Damso tout en oubliant miraculeusement de « POURSUIVRE L’UNION BELGE DE FOOTBALL pour promotion du sexisme et de la misogynie » dans le cadre de cette « affaire ». Si tel n’est pas le cas, elles ne feront que me conforter dans mon sentiment qu’elles ne sont plus dans le militantisme mais sont devenues institutionnelles. Cette affaire va si vite passer que vous verrez tous, au bout de quelques jours qu’il s’agissait bien d’une Tempête Belge dans un verre de Jupiler. Santé!

Leave a Comment